Les espèces choisies dans la phytostation sont :
Pistia stratiotes, Eichhornia crassipes, Ipomea aquatic, Typha latifolia et Phragmites mauritianus,

Rôle des végétaux dans l’épuration:
La végétation aquatique composé de plantes macrophytes vasculaires (plantes supérieures) et non-vasculaires (algues) jouent un rôle important dans l’épuration des eaux usées.
Les algues par le phénomène de la photosynthèse augmentent la teneur en oxygène de l'eau qui affecte à leur tour les éléments nutritifs et les réactions.

Les plantes vasculaires contribuent au traitement des eaux usées par un certain nombre de moyens:
- elles stabilisent les substrats et limitent la vitesse des flux d'eau, ce qui permet à la matière en suspension, le carbone, les éléments nutritifs et les oligo-éléments d'intégrer les tissus végétaux;
- elles ventilent le substrat en apportant de l'air entre leur tige et les racines, celles-ci sont des points de fixation pour les micro-organismes;
- elles produisent de l'humus au moment de leur décomposition.

Les végétaux dans les filtres végétalisé :
- améliorent le rôle de filtre, limitent le colmatage, la formation d’écoulement préférentiel de surface et l’effet de l’érosion;
- augmentent aussi le temps de rétention de l’effluent et donc sa dégradation par les organismes du sol;
- favorisent le développement et l’activité des microorganismes responsables de l'épuration et
- absorbent des nutriments (azote, phosphore…).